La solitude

« La solitude volontaire est un baume. La solitude subie, une agression. » Robert Sabatier, Le livre de la déraison souriante (1991)

Mises en situation : t’y reconnais-tu?

  • Bianca est originaire d’une région éloignée et vient de s’installer à Montréal. Elle ne connait personne ici à l’exception de sa grande sœur qu’elle craint de finir par déranger. Bianca, qui ne se perçoit pas comme une personne timide, dit pourtant avoir de la difficulté à aller vers de nouvelles personnes. Elle trouve le temps long, s’ennuie et a de la difficulté à se concentrer sur ses études.
  • Matis est né à Montréal, mais étant donné le programme d’études qu’il a choisi, il se retrouve seul au Collège de Rosemont alors que ses amis du secondaire vont tous dans un autre cégep. Ses amis jouent ensemble dans l’équipe sportive de leur collège. Le soir, ils n’ont plus le temps pour des activités sociales en raison des études qui les occupent. Quant à Matis, il doit travailler la fin de semaine. Matis se sent délaissé et n’arrive pas à se faire de nouveaux amis dans son cégep.

Comprendre la solitude

Le sentiment de solitude est très personnel, tout comme ce qui le définit. De façon générale, ce sentiment découle de l’évaluation qu’une personne fait de ses relations, qu’elle juge insuffisantes ou superficielles. La solitude n’est pas exclusivement liée à l’absence de relations. En effet, certaines personnes peuvent, à un moment donné, se sentir seules même lorsqu’elles sont entourées. Ainsi, le sentiment de solitude peut émerger lorsque l’intimité et la sociabilité ne sont pas satisfaites. Par ailleurs, il est à noter que, pour instaurer une relation intime et satisfaisante, une personne doit souvent être prête à se dévoiler et à s’intéresser réellement à l’autre.

Comme le mentionne l’article de Marie-Christine Lavallée, des études ont démontré que les jeunes souffrent davantage de solitude que tous les autres groupes d’âge. Selon certaines statistiques, de 10 % à 20 % des adolescents rapportent souffrir de solitude chronique. Ce problème est particulièrement préoccupant, car il a été identifié comme un facteur de risque de retrait scolaire, d’échec ou, du moins, de difficultés scolaires et de dépression. Les jeunes qui ne se sentent pas acceptés dans leur milieu scolaire seraient donc beaucoup plus à risque d’abandonner l’école.

Les contextes plus à risque

Tout un chacun fera l’expérience de la solitude à divers moments de sa vie. Les périodes de changement, comme un déménagement, un changement d’école, une rupture amoureuse, sont particulièrement propices à nous faire ressentir de la solitude. La tendance à se tenir à distance des autres, physiquement ou émotionnellement, peut accroitre ce sentiment de solitude.

Comment la solitude se manifeste-t-elle?

Les travaux de Cacioppo et ceux d’autres avant lui ont établi que les personnes qui se sentent seules ont tendance à se forger une impression négative des gens qu’elles rencontrent.

Ces travaux ont aussi démontré que les personnes souffrant de solitude présentaient des risques accrus de certains types de maladies inflammatoires.

Comment sortir de la solitude?

Trucs et astuces

  • Va vers les autres.
  • Reprends contact avec des ami(e)s.
  • Inscris-toi à des activités ou organises-en.
  • Intègre des groupes avec lesquels tu as des intérêts communs ou participe à un groupe de soutien qui correspond à tes intérêts.
  • Parle à quelqu’un en qui tu as confiance.
  • Expérimente de nouveaux loisirs.
  • Fais du bénévolat.
  • Vis l’expérience des cuisines collectives.

Sites Web

  • 5 moyens pour combattre la solitude, Plaisir santé 2010
  • Méthode en 4 étapes pour briser les cycles de la solitude (E.A.S.E.) de John Cacioppo, auteur de plusieurs ouvrages sur le sujet de la solitude et professeur à l’Université de Chicago

Lectures
LAVALLÉE, Marie-Christine. La solitude chez les enfants et les adolescents, Université du Québec à Montréal

Vous aimerez aussi

S'abonner à notre infolettre

S'abonner à notre infolettre

S'abonner à notre infolettre

Inscris-toi à notre infolettre

Nous joindre

Formation continue
Vous préférez communiquer avec nous par téléphone?
Composez le 514 376-1620, poste 7388.

Inscris-toi à notre atelier

En entrant ton courriel, tu acceptes les conditions de notre nétiquette et de notre politique de vie privée et de confidentialité.

Centre d'aide en français - Tuteurs et tutrices

Deviens un tuteur ou une tutrice!​

Tu as de la facilité en français écrit? Le CAF a besoin de toi! 

Si ta candidature est retenue, tu recevras une formation dans le cadre du cours Relation d’aide en français écrit (en remplacement de l’un des cours de la séquence en français). Tu pourras ainsi venir en aide à un élève en français écrit avec qui tu seras jumelé tout au long de la session.

Ton travail au CAF pourra être rémunéré durant les sessions subséquentes.

Soumets ta candidature maintenant via le formulaire. 

Nous te ferons parvenir l’information détaillée et les liens vers le test qui nous permettra d’évaluer ta maitrise du français.

On a bien hâte de travailler avec toi!

CONTACTE-NOUS

Heures d'ouverture

Lundi au vendredi: 8 h à 16 h 30

Local E-319

Poste 7429