Le Collège vu par… Alexandre R.

Alexandre est finissant en Techniques de comptabilité et de gestion. Le Collège de Rosemont l’a invité à témoigner de son expérience collégiale.

 

Cheminement scolaire

Quels étaient tes intérêts professionnels avant de t’inscrire au cégep?

Quand je suis arrivé au cégep, mes motivations et intérêts professionnels étaient principalement dans le cinéma. Moi, quand j’étais jeune, je voulais être acteur, je voulais être devant la caméra. J’aimais vraiment ça, cet univers-là. Donc, ç’a été mon premier essai, j’ai envie de dire, professionnel ou plus ou moins. Mais j’ai fait quelques tournages quand même ici et là, surtout comme figurant. J’ai suivi des cours de jeu aussi plus privés. Après, mon cheminement de vie a fait en sorte que je me suis inscrit au cégep en Comptabilité et gestion par la suite.

Pourquoi as-tu choisi de venir étudier au Collège de Rosemont?

J’ai choisi le Collège de Rosemont pour la proximité et aussi parce que je connaissais quelqu’un qui venait au Collège de Rosemont et qui m’a dit que c’était une super belle école. Donc, c’est pour ça que je me suis inscrit.

Le programme Techniques de comptabilité et de gestion

Pourquoi avoir choisi ton programme?

J’ai commencé dans le cinéma, puis j’ai fait deux ans là-dedans grosso modo. Donc, j’ai fait des tournages, j’ai été payé comme un travailleur autonome. Puis ça, ce que ça fait, c’est qu’en période d’impôts, je recevais un paquet de papiers de différentes productions que j’ai faites. Et là, ce que j’ai fait, c’est que j’ai décidé d’aller voir un comptable qui, lui aussi, faisait de la figuration. Alors, je suis allé voir le comptable, je suis allé dans son bureau et il m’a expliqué un peu comment ça fonctionnait un travailleur autonome et tout. Puis, quand je suis sorti de ce bureau-là, je me suis dit : « Waouh, je n’ai rien compris. » Et là, je me suis dit : « C’est fantastique », on dirait que j’avais envie de comprendre ce qu’il m’avait dit. Puis, aujourd’hui, je suis certain que si j’avais une conversation avec ce même comptable-là, on serait deux à avoir une conversation dans notre jargon, puis ça serait vraiment intéressant. Donc, j’ai décidé après ça de m’inscrire dans le programme de Comptabilité et gestion.

Comment décrirais-tu les activités d’apprentissage?

On fait beaucoup de simulations. Ça reste toujours du fictif, évidemment, parce qu’on est à l’école, mais on essaie de rendre ça le plus concret possible. Par exemple, j’ai un cours de gestion de projets cette session-ci où on est vraiment en relation avec un vrai entrepreneur. C’est spécial parce qu’on se rend compte que, finalement, ce n’est pas parce qu’on se lance en affaires qu’on connait tout nécessairement, puis qu’on est vraiment super bon avec la gestion et les chiffres. Nous, on vient donner un support à cette personne-là et puis je pense que c’est vraiment apprécié! Pour nous, en même temps, on peut voir l’envers du décor un peu. Ouais, c’est vraiment intéressant pour ça.

Quel(le)s enseignant(e)s ont marqué ton passage à Rosemont?

J’ai une enseignante qui m’a beaucoup marqué, moi, c’est Annie Boivin. Je pense que si vous posez la question à tous les autres élèves de Comptabilité, c’est clairement ce nom-là qui va ressortir. C’est une professeure qui peut être très déstabilisante au début parce qu’on s’imagine… C’est la première session, on entre dans la classe, on n’est pas trop certain si on va aimer le programme ou pas, si on est sur la bonne chaise. Puis là, il y a cette professeure-là qui est très directe, une passionnée de comptabilité, ça parait tout de suite! Donc soit tu embarques, soit tu n’embarques pas, mais je peux vous dire que tous ceux qui en ce moment finissent leur programme, ils ont clairement embarqué. Ce sont vraiment des profs très accessibles, prêts à aider les étudiants, vraiment.

Tu t’apprêtes à entrer en stage. As-tu le sentiment d’être prêt pour travailler et d’avoir les connaissances requises pour apporter quelque chose à l’entreprise?

Oui, je pense que j’ai vraiment les compétences nécessaires pour la réalisation de mon stage parce que ce qui est vraiment fantastique aussi avec mon programme, c’est le programme alternance travail-études. Dès ma deuxième année, j’ai travaillé à Revenu Québec. Donc évidemment, c’est sûr que c’est un peu stressant parce qu’on se dit : « C’est une grosse machine quand même, Revenu Québec, c’est le gouvernement, puis est-ce que je vais être capable d’avoir les compétences nécessaires? » Mais eux, quand ils t’engagent, ils savent que tu es un étudiant aussi. Donc, ils sont super compréhensifs de ce côté-là, puis vraiment, ils te mettent dans les meilleures dispositions possibles pour pouvoir progresser tout au long de ton parcours. Donc la formation scolaire, oui, est totalement adaptée à ce que mon employeur me demande.

Pour accéder à ton programme, tu as fait une année en Tremplin DEC, peux-tu m’en dire un peu plus?

J’ai commencé mon parcours collégial en Tremplin DEC parce que, entre mon secondaire et le début de mon cégep, cinq ans se sont écoulés. Donc, je voyais ça de deux manières bien précises : premièrement, j’avais besoin d’un préalable pour pouvoir intégrer la technique en Comptabilité et gestion dans laquelle je suis présentement, et, deuxièmement, c’était un peu pour me remettre dans le bain de l’école.
Au secondaire, je n’étais pas nécessairement le meilleur élève. Je n’écoutais pas vraiment en classe. Mais là, quand je suis entré au cégep, je voulais vraiment performer à la hauteur de mon talent, puis je voulais vraiment réussir, vraiment bien. Puis le fait d’avoir fait une année en Tremplin DEC, ça m’a vraiment permis de me familiariser avec l’école, avec les cours un peu aussi, de me faire des amis et de prendre de bonnes habitudes d’études et de travail aussi.

Qu’as-tu le plus aimé de ton programme?

Ce que j’aime le plus dans mon programme, c’est vraiment l’aspect concret. J’ai un cours de fiscalité qui m’a permis de faire mes impôts par moi-même cette année. Donc, j’étais vraiment content de sauver sur le cout du comptable cette année. Ensuite, ce que j’aime aussi beaucoup dans la comptabilité, c’est le fait qu’ils cherchent des employés vraiment partout dans ce domaine-là, puis le fait aussi que ce soit très adapté à ce que j’aime. Par exemple, si j’aime beaucoup les sports, je peux aller travailler dans un endroit où ils font de la comptabilité en lien avec les sports. Donc, c’est sûr que je ne peux pas m’ennuyer.

Pourquoi t’impliques-tu dans le conseil d’administration de la Coop?

C’est une professeure qui m’avait suggéré d’intégrer le conseil d’administration de la Coop du Collège de Rosemont. Puis, vu que c’est très analytique quand même, vu qu’on regarde des états financiers, qu’on prend des décisions par rapport à ça, ils aiment quand même prendre des gens qui étudient justement en comptabilité. Donc, cette enseignante-là qui m’a suggéré a cru que j’allais être un très bon candidat. Je me suis donc présenté, j’ai fait un petit discours, puis ils m’ont pris. Ça fait maintenant un an et demi que je fais ça; on a des rencontres une fois tous les trois mois, sans plus. C’est quand même plaisant parce qu’on prend des décisions pour la Coop, puis c’est quand même excitant pour ça parce qu’on peut vraiment appliquer ce qu’on a vu dans les cours.

Si tu pouvais donner un seul conseil à une personne qui commence des études collégiales, que lui dirais-tu?

S’il y a un conseil que je donnerais à quelqu’un qui débute au cégep, c’est le conseil que j’aurais aimé avoir au début, c’est de prendre chaque session comme un marathon et non comme un sprint. Souvent, j’ai eu tendance à commencer mes sessions en force puis, à la fin, je commençais à être épuisé un peu. Donc, juste de prendre une semaine à la fois, vraiment tranquillement.

Aussi, c’est important de gérer son étude, mais je pense que c’est aussi important de gérer son énergie au Collège.

Le Collège

Comment décrirais-tu l’ambiance qui existe dans ton programme et au Collège?

On a une belle ambiance, vraiment. C’est sûr que nous, en Comptabilité et gestion, on se tient vraiment beaucoup au quatrième étage, dans l’aile E. Puis en circulant dans ces couloirs-là, il y a toujours un professeur ou un autre élève, on se connait bien ou pas tant que ça non plus, mais on a beaucoup de conversations et puis c’est très chaleureux. On a quand même une certaine proximité: on a un local à nous en Comptabilité et gestion, avec l’autre programme de Techniques administratives aussi. Donc, on se connait tous.

Ce que j’aime aussi beaucoup du Collège, c’est vraiment la diversité, il y a beaucoup de diversité. Je suis un Québécois, né de parents québécois et j’ai fait mon secondaire en campagne, donc la diversité était plus ou moins là. En venant ici, ça a vraiment été différent parce que j’ai pu parler avec des gens qui venaient d’Afrique, du Moyen-Orient et d’autres cultures. J’ai vraiment apprécié ça.

Que retiens-tu de ton passage au cégep?

Qu’est-ce que je vais retenir de mon passage au cégep? C’est vraiment le fait de prouver à moi-même que j’étais capable. Comme je disais, au secondaire, je n’étais pas un super étudiant. J’étais bon, mais sans plus, je ne faisais pas tellement d’efforts. Mais maintenant, en sortant du cégep, je me rends compte à quel point j’ai vraiment un très bon potentiel sur le marché du travail et même à l’école. Donc, pour ça, pour la confiance en moi à l’école, disons que ça m’a vraiment beaucoup aidé, le cégep. Je suis un peu l’étudiant que j’aurais voulu être au secondaire, puis ça, c’est vraiment le fun.

Après le Collège

Où te vois-tu dans cinq ans?

Dans cinq ans, je me vois avoir terminé mes études universitaires en sciences comptables. Évidemment, entretemps, j’aimerais travailler à temps plein. Aussi, j’aimerais beaucoup voyager. Je voudrais poursuivre en sciences comptables et faire mon CPA idéalement.

Programme en lien avec l’article

410.B0

Techniques de comptabilité et de gestion

VOIR LE PROGRAMME Voir le programme
Portes Ouvertes Portes ouvertes Élève d’un jour Élève d’un jour

Vous aimerez aussi

S'abonner à notre infolettre

S'abonner à notre infolettre

S'abonner à notre infolettre

Inscris-toi à notre infolettre

Nous joindre

Formation continue
Vous préférez communiquer avec nous par téléphone?
Composez le 514 376-1620, poste 7388.

Inscris-toi à notre atelier

En entrant ton courriel, tu acceptes les conditions de notre nétiquette et de notre politique de vie privée et de confidentialité.

Centre d'aide en français - Tuteurs et tutrices

Deviens un tuteur ou une tutrice!​

Tu as de la facilité en français écrit? Le CAF a besoin de toi! 

Si ta candidature est retenue, tu recevras une formation dans le cadre du cours Relation d’aide en français écrit (en remplacement de l’un des cours de la séquence en français). Tu pourras ainsi venir en aide à un élève en français écrit avec qui tu seras jumelé tout au long de la session.

Ton travail au CAF pourra être rémunéré durant les sessions subséquentes.

Soumets ta candidature maintenant via le formulaire. 

Nous te ferons parvenir l’information détaillée et les liens vers le test qui nous permettra d’évaluer ta maitrise du français.

On a bien hâte de travailler avec toi!

CONTACTE-NOUS

Heures d'ouverture

Lundi au vendredi: 8 h à 16 h 30

Local E-319

Poste 7429